Hoggar Institute

Réponse au professeur André Savelli, Hôpital du Val de Grâce

Tribune Libre - Dehbi Abdelkader

C'est au hasard de mes errances de bédouin, que je viens de tomber sur votre "Lettre ouverte à M. Bouteflika, président de la République Algérienne", publiée sur le site du Journal Chrétien, daté du 10 décembre 2007.

Etant peu soucieux de savoir si l'on vous a ou non répondu officiellement à votre lettre ouverte en même temps que peu curieux des pérégrinations médicales des uns ou des autres, c'est à titre de citoyen algérien outragé, que je voudrais réfuter ici, un certain nombre de contre vérités que vous n'avez pas craint d'avancer, au mépris des règles ordinaires de l'honnêteté intellectuelle dont font preuve en général, les hommes de l'art comme vous l'êtes. Quel dommage donc, M. le professeur ! Et permettez-moi ici, de passer en revue quelques unes de vos assertions qui relèvent tout bonnement de l'imposture.

- Quand vous prétendez citer le Texte sacré de l'Islam, en attribuant le passage suivant au Coran : "Combattez vos ennemis dans la guerre entreprise pour la religion… Tuez vos ennemis partout où vous les trouverez." (Coran, Sourate II, 186-7), vous commettez là, une falsification caractérisée du texte sacré, puisque le Verset en question se traduit comme suit :

"Combattez au nom de Dieu, ceux qui vous combattent et n'agressez point, Dieu n'aime pas les agresseurs… Tuez-les (les agresseurs) et chassez-les, d'où ils vous ont chassés. La fitna (le désordre) est pire que la guerre…".

Seraient-ce là les syndromes d'une trop longue fréquentation pédagogique de la psychopathie que vous enseignez depuis si longtemps M. le professeur ? Je le crains pour vous…

- Quand vous prétendez qu' "en 1830, les Français sont venus à Alger détruire les repaires barbaresques ottomans qui pillaient la Méditerranée, libérer les esclaves et, finalement affranchir du joug turc les tribus arabes et berbères opprimées"… Cela tient du donquichottisme béat, pour qui se souvient de la fameuse harangue du Roi Très Chrétien à ses députés en cette journée du 2 Mars 1830 : "… Mais je ne puis laisser plus longtemps impunie l'insulte faite à mon pavillon ; la réparation éclatante que je veux obtenir, en satisfaisant l'honneur de la France, tournera, avec l'aide du Tout-Puissant, au profit de la chrétienté. "

Et dire que c'est le même genre de discours de marchands trompeurs et pilleurs, que l'on continue de servir encore aux bons peuples, comme le font aujourd'hui, les Bush et leurs supplétifs de France et de Navarre, pour vendre la guerre pétrolière contre l'Irak, l'Afghanistan – et probablement demain contre l'Iran, tantôt au non de la lutte contre le terrorisme, tantôt au nom de la démocratisation…

C'est assez souligner, pour revenir à l'Algérie, – et bien avant que le récent ouvrage de Pierre Péan ne vienne opportunément le rappeler – que beaucoup d'historiens savaient de quel coté se trouvaient les pillards, c'est-à-dire les hordes de marchands-mercenaires ayant noms de Bourmont, de Sellières et autres Schneider, arrivés dans les bagages de la soldatesque de cet infortuné Charles X, à qui l'invasion et le pillage de l'Algérie ne porta pas bonheur, puisqu'il fut forcé d'abdiquer quelques semaines plus tard pour s'exiler à Prague, puis en Autriche où il s'en fut mourir, de honte et surtout de choléra… comme les "barbares" mouraient eux, de paludisme, n'est-ce pas docteur ?

- Vous persistez ensuite dans le dénigrement et l'imposture contre la société algérienne d'alors – 1830 – en écrivant : "Les talebs les plus évolués qui servaient de toubibs (hakems) suivaient les recettes du grand savant – Bou Krat – (Hyppocrate), vielles de plus de 2000 ans. La médecine avait quand même sérieusement évolué depuis !"

Dommage M. le professeur, que vous feignez d'ignorer que la société algérienne en 1830, faisait partie intégrante – et le demeure encore -, de ce vaste ensemble civilisationnel qu'est le monde arabo musulman. Dommage aussi, que vous ayez cru devoir escamoter les apports décisifs de la médecine arabo musulmane à un Occident médiéval, longtemps pétri d'ignorance, de ruralité et d'obscurantisme. Quelle ingratitude, monsieur, à l'égard de vos premiers maîtres en la matière, comme Ibnu Sina, Ar-Razi ou Abulkassis pour ne citer que ces grands précurseurs dont les travaux ont constitué les premiers fondements de la médecine moderne. Dommage enfin, que vous feignez d'ignorer que c'est à Bagdad que fut édifié le premier et le plus grand hôpital de l'époque, plus de 7 siècles avant l'Occident.

Non, M. le professeur Savelli, votre feinte amnésie n'est que la conséquence d'une regrettable inclination de pied noir indécrottable et nostalgique de "l'Algérie de papa". Nostalgique au point d'en adopter à la fois, la même posture de supériorité et le même ton de condescendance et de refus de regarder l'Histoire. En en assumant toutes les facettes… En particulier les moins brillantes, comme par exemple l'Histoire des crimes établis, perpétrés par la colonisation française et que vous cherchez à escamoter et à gommer, en convoquant d'autres génocides… En faisant sciemment l'amalgame entre des génocides réels, comme ceux subis par les Amérindiens en Amérique et les aborigènes en Australie et les génocides supposés comme ceux qu'auraient subi les Arméniens ou les "romano berbères" comme vous dites…

Pour le reste, je ne m'appesantirai que pour l'humour, sur votre effort méritoire pour comprendre la langue arabe "à votre rythme" et surtout pour l'interpréter à l'aune de vos propres phantasmes, quand vous écrivez par exemple et avec une touchante suffisance :

"Faut-il oublier que la France a respecté la langue arabe, l'imposant même au détriment du berbère, du tamashek et des autres dialectes et a respecté la religion (ce que n'avaient pas fait les Arabes, forçant les berbères chrétiens à s'islamiser pour ne pas être tués, d'où le nom de kabyle – j'accepte)" Du vrai délire linguistique, M. le professeur ! Le terme kabyle étant tout simplement dérivé de la racine arabe de قبيلة – قبائل – قبائلي (tribu, tribus, membre de la tribu).

Je profite de l'anecdote pour signaler que ce genre d'erreur – souvent dû à une faible maîtrise de la langue arabe - est très courant même chez les pseudo "orientalistes" réputés, comme Denise Masson, voire même Jacques Berque. Il suffit pour s'en apercevoir, de comparer les traductions plus ou moins sérieuses – sournoises serait plus juste ! - du Coran, faites par ces derniers, avec la magistrale traduction donnée par le regretté Cheikh Muhammad Hamidullah, ce véritable apôtre moderne de l'Islam des Lumières.

Enfin, - et j'en finis par le "bouquet" de la lettre ouverte - quand M. Savelli débute son factum en prétendant que l'identité algérienne "n'a jamais existé avant 1830" en se fondant curieusement sur des propos ambigus du grand leader nationaliste algérien Ferhat Abbas, mais en faisant totalement l'impasse sur les incontournables "Histoire de l'Afrique du Nord" de Charles–André Julien ou "l'Algérie, Nation et Société" de Mostéfa Lachraf qui réfutent brillamment l'un comme l'autre, les thèses coloniales niant l'existence de la Nation Algérienne.

Encore une ignorance feinte, M. le professeur ! N'est-ce pas là d'ailleurs la pire des ignorances ?

Abdelkader Dehbi
7 janvier 2008


Electron libre
 

Commentaires  

 
+3 #1 repondre a la lettre ouverte our monsieur le presiaid 05-09-2009 13:54
pour ceux qui ont ecrit, avant tout ils doivent donner la signification du mot COLONNIALISME ET LA VOUS TROUVEREZ LA REPONSE.. MERCI VIVE L ALGERIE INDEPENDANTE ALLAH YARHAM EL CHOUHADA
Citer | Signaler à l’administrateur
 
 
-2 #2 Invité 10-03-2010 23:29
Bon.

L'Algérie est maintenant algérienne et ce, depuis 48 ans quand même.

Une minorité d'Algériens l'a voulu et l'ensemble du peuple algérien l'a eu, avec les maisons et appartements laissés vides, les routes goudronnées, les ponts, les barrages, les puits pétroliers,les orangers, les vignes et la liste n'est pas exhaustive.

C'est bien gentil de parler de Bugeaud et autres sanguinaires, mais, le FLN ne s'est pas mal débrouyé également lorsqu'il a fallu prendre la place au MNA, depuis avant le 1er novembre 1954 en passant par les massacres de Mélouza, Mechta Kasba et bien autres...ceux commis après l'indépendance et tout cela sur des compatriotes !

Mais, plutôt que de ressortir les éternelles étiquettes de "pied noir nostalgique de l'Algérie de Papa" brandies par les "marsiens algériens nostalgiques de ce qu'ils n'ont pas fait" (mais, je ne vous jette pas la pierre car nous aussi, nous avons eu nos "marsiens" en 1945).

J'aimerai tout de même rester pragmatique et que l'on m'explique alors pourquoi des milliers de jeunes algériens quittent leur pays et viennent en France...

J'aimerai que l'on m'explique pourquoi Madame Djamila Bouhired et Monsieur Bouteflika et peut-être d'autres viennent en France se faire soigner...

J'aimerai que l'on m'explique pourquoi, avec toutes les richesses laissées après le 1er juillet 62, le Gaz et le pétrole mis à jour par les Français, les vignobles, les terres cultivées, ce pays, si riche est si exangue depuis qu'il a été géré par les Algériens eux-mêmes, j'aimerai que l'on m'explique pourquoi ce pays si démocratique est gouverné depuis 48 ans par le même parti ?

j'aimerai que l'on m'explique pourquoi ce peuple, qui a tant souffert durant 7 années, de la même manière que les Européens, car lors des attentats du FLN, beaucoup de civils arabes étaient touchés et les premières victimes des tueurs de l'ALN étaient des gardes champêtres arabes, des employés des PTT , de la voirie arabes, enfin, des notables arabes, bref, pourquoi ce peuple qui a donc tant souffert est toujours exploité par la même catégorie de dirigeants depuis 1962 ?

Allez, ce n'est tout de même pas de la faute à l'"Algérie française", qui vous croirait ?

J'ai parcouru récemment , à la suite de la "pétition" des 120 députés algériens qui demandent la condamnation de la France pour le "génocide" commis durant la guerre et j'ai lu les critiques de jeunes Algériens envers leur Gouvernement ainsi que leurs "héros" tels Monsieur Yacef Saadi et des confessions de certains vrais combattants de l'ALN, ceux qui dormaient dans la boue et qui mangeaient des oignons à tous les repas et qui n'ont aujourd'hui pas un "kopek" de retraite. C'est encore la faute aux "colons" ? et bien, à en lire vos compatriotes qui le vivent au quotidien, ce n'est pas dans l'"Algérie de Papa" qu'il faut chercher les causes de cette misère mais dans les fondements politiques d'aujourd'hui.
Citer | Signaler à l’administrateur
 
 
+3 #3 excousi moi missiou le roumiBougnoul 11-03-2010 02:24
Je vous explique:



Pour résumer toutes vos demandes d'explications au "pourquoi l'Algérie est aujourd'hui pourrie après 48 ans d'indépendance", c'est assez simple au fait: l'Algérie n'est pas encore indépendante.



Elle est gouvernée depuis 48 ans , non pas par un seul parti comme vous le dites en passant rapidement comme si de rein n'était, mais par le même groupe de militaires qu'on appel d'ailleurs "les décideurs" qui ne sont autres que des sous-officiers de l'armée française; je vous cite les plus illustres et jugez en vous même (gardez à l'esprit que la guerre de libération à duré de novembre 1954 à mars 1962):



- Larbi BELKHEIR: fils de caïd, harki, enfant de troupe, "rejoint" l'ALN en 1958.



- Khaled NEZZAR: sous-officier de l'armée française, "rejoint" l'ALN en 1956.



- Mohamed TOUATI: participait encore entre 57 et 58 au massacre des populations civils dans sa Kabylie natale en tant que sous-officier français, "rejoint" l'ALN en 1961 quelques mois avant le cessez-le-feu.



- Mohammed LAMARI: sous-officier français, "rejoint" l'ALN en 1961 quelques mois avant le cessez-le-feu.



- Fodil CHERIF: ancien SAS, sous-officier français, "rejoint" l'ALN.. à l'indépendance.



- Abdelmalek GUENAIZIA: sous-officier français, "rejoint" l'ALN en 1958.



- Abdelmadjid SAHEB: sous-officier français, "rejoint" l'ALN en 1961 quelques mois avant le cessez-le-feu.



- Mohamed MEDIENE alias Toufik: passé inconnu.. jusqu'en 1961, quelques mois avant le cessez-le-feu, ou il intègre l'ALN.



Et j'en passe et des meilleurs..



Donc la France ne nous a toujours pas lâché les baskets ! CQFD



Mais ce qui m'agace dans votre attitude c'est toujours cette volonté de dédouaner la France de ces crimes et de les faire partager avec d'autres serait-ce ces victimes.



Les crimes de la France en Algérie sont innommables, incommensurables et surtout incomparables au actes les plus violents du FLN. Pour nous algériens les nazis étaient des enfants-de-cœurs comparés aux français.



Ce n'est pas parce que vous avez raté votre génocide que vous êtes obligé de nous rappeler les "bienfaits du colonialisme". Les bâtiments, les routes et les "maisons vides" qui trahissent votre rancœur de pieds-noir, nous aurions pu en construire de meilleurs, de plus belles et surtout de plus utiles si vous nous eut fait "l'honneur" de rester chez vous 132 ans durant; quant aux vignobles vous auriez du les emballer dans "la valise" pour vous soûler au lieu de les pleurer qu'ils soient "tomber" aux mains de ses sales arabes qui ne boivent même pas de vin ! Ces ratons qui squattent "vos maisons vides" au lieu de rester dans leurs gourbis que la France leur a assigné plus d'un siècle durant.



Que l'Algérie soit pourrie aujourd'hui vous y étiez et vous y êtes encore pour beaucoup et je ne croit pas en votre compassion envers les souffrances qu'on endure pour se relever.



Des "excuses" on s'en fout, je n'ai jamais demandé d'excuses à quelqu'un à qui je venais de donner une raclée, il a reçu sa raclée maintenant ce que j'attends de lui c'est de ne plus recommencer et de me laisser en paix.. sinon.. encore une raclée.
Citer | Signaler à l’administrateur
 
 
+2 #4 Et, un tonneau d'oreilles !.... Un....El-Okbi 11-03-2010 03:38
Mr Abdelkader Dehbi



On ne discute pas avec des sophistes. De poncifs en impostures, en fait, des inepties, pétries, faisandées de racisme colonial, ces faussaires de leur histoire de France, versent dans le mensonge chimiquement pur où, l’abject le dispute au cynisme et à la souillure.

Il est néanmoins utile de rappeler que la propagande coloniale, qui perdure, dissimule le fait historique que l’Algérie était une province semi-autonome de l’Empire Ottoman, extrêmement riche sur le plan agricole : blé, olivier et élevage, en particulier. Ce fut le plus important fournisseur de blé de la France, pendant les guerres napoléoniennes.

En France, en 1830, les silos à grains étaient vides et la famine menaçait. Le choléra battait villes et campagnes. Et,le spectre de la guerre civile planait sur ce pays (archives du Duc de Bourmont).

Le décor étant bien planté,remettons nous aux seuls Faits&Documents. Et,les faits son têtus. A ce titre, je cède bien volontiers ma place à un remarquable auteur spécialiste du sujet qui nous préoccupe et qui fait honneur avant tout à son pays en remettant les pendules à l’heure! Lu sur :stanechy.over-blog.com, cet excellent article.

______________________

Jeudi 6 Septembre 2007



Titre: Et, un Tonneau d’Oreilles !... Un !...



« … Un plein baril d’oreilles… Les oreilles indigènes valurent longtemps dix francs la paire et leurs femmes, demeurèrent comme eux d’ailleurs, un gibier parfait… » (1).

C’est en ces termes choisis qu’un général français racontait les exploits de ses troupes pendant la guerre de conquête de l’Algérie .



«… Tout ce qui vivait fut voué à la mort… On ne fit aucune distinction d’âge, ni de sexe… En revenant de cette funeste expédition plusieurs de nos cavaliers portaient des têtes au bout de leurs lances… ».

Extrait de la description, par Pellissier de Reynaud, du massacre de la tribu des Ouffias par les troupes sous le commandement du Duc de Rovigo. Toujours à la même époque et dans le même pays (3).



« … J’ai laissé sur mon passage un vaste incendie. Tous les villages, environ deux cents, ont été brûlés, tous les jardins saccagés, les oliviers coupés… Il est impossible de se figurer à quelle extrémité nous avons réduit ces malheureuses populations ; nous leur avons enlevé pendant quatre mois, toutes leurs ressources en blé et en orge. Nous leur avons pris leurs troupeaux, leurs tentes, leurs tapis, tous leurs objets de ménage, en un mot toute leur fortune… ».



Orgueilleuse satisfaction de la mission accomplie extraite d’une lettre, datée du 25 mai 1851, écrite par un archétype de ces traîneurs de sabres, aussi sanguinaires que mégalomanes, que produisent des armées à intervalles réguliers, le Général de Saint Arnaud, lors d’une de ses campagnes en Algérie.



Ce sont des extraits d’un "Maître Livre", écrit par un professeur d’Université, de sciences politiques et de philosophie politique, Olivier Le Cour Grandmaison : Coloniser – Exterminer, Sur la Guerre et l’Etat Colonial.



Ce livre est un véritable "coup de poing". Lisez-le. Ses recherches et leurs références, ses analyses, ses notes de bas de pages sont d’une rigueur implacable. Sa traque de la faillite de l’intelligence, et du naufrage des valeurs fondatrices de la Dignité Humaine, inexorable.



On reste tétanisé, intellectuellement, émotionnellement, devant le récit de ces massacres, tortures, destructions et souffrances infligés à longueur de siècles. Immenses. Véritables génocides planifiés et exécutés par un colonisateur imbibé de racisme jusqu’à la moelle.



Raison ? Modernité ? Monde de Demain ?...

Logorrhée de l’arrogance, dissimulant la sclérose d’une "caste" française vivant encore à l’âge de pierre…

Ou, plutôt, à l’âge du tonneau…..



Source : A c o n t r e - c o u r a n t / /stanechy.over-blog.com/

Note. Livre : Le Cour Grandmaison, Olivier, Coloniser - Exterminer – Sur la guerre et l’Etat Colonial, Fayard, 2004,
Citer | Signaler à l’administrateur
 
 
+1 #5 le bandeau en guise de burquaVREDINO 15-03-2010 08:36
Tant que vous y êtes, allez y enumérer les grandioses réalisations de vos chantres.c'est un défi à relever.
Citer | Signaler à l’administrateur
 
 
+1 #6 texte Savelli avec mes commentairesgunther 17-05-2010 18:39
J'ai écrit un commentaire du texte Savelli, avec mes réponses en rouge. Malheureusement le rouge ne passe pas, mais m'écire à mon mail et je vous enverrai ce texte, qui est totalement opposé à ce que Savelli essaie de dire.
Citer | Signaler à l’administrateur
 
 
0 #7 romeas 14-10-2010 13:33
Je suis interessé par votre commentaire se rapportant au texte de monsieur Savelli. Je vous en remercie et vous prie d'agreermes salutations distinguées.
Citer | Signaler à l’administrateur
 
 
+1 #8 Réponse à Mr Savelli & Cie & CoChams 21-12-2012 20:16
Je vais vous dire ce que s'est la colonisation positive. Je suis une femme qui a été violée par les colons Français devant mes parents. Mes frères et soeurs ont subi la même chose, mon oncle a été torturé avant d'être tué, mes parents ont été privés d'enseignement, ils ne parlaient pas et ne parlent pas un mot de Français, étaient devenus les esclaves du colon français dans leur propre terre. Le colon français avait poussé mes voisins à devenir Harkis. Aujourd'hui la France reproche à FLN les massacres des Harkis, question à messieurs les Roumis serrez vous la main d'un collabo vous ?
Oui c'est ça la colonisation positive vue par la France.
Je n'ai pas besoin d'historiens pour venir me raconter l'histoire de l'Algérie, moi je l'ai vécue. Historiens de mon ......, oui
Je suis l'histoire de l'Algérie venez chiche venez qu'on écrive l'histoire de la guerre d'Algérie ensemble chiche, je vous défie, je crois que vos enfants auront du mal à l'apprendre à l'école tellement que votre histoire est tachée de sang. Je suis encore vivante pour raconter les atrocités que vous avez fait subir à ma famille, moi et chaque famille algérienne. chiche venez...
Oui dans les manuels scolaires vous écrivez " les maisons et appartements laissés vides, les routes goudronnées, les ponts, les barrages, les puits pétroliers, les orangers, les vignes" à croire que se sont les colons qui les ont réalisés, dites à vos enfants qui a bâti cela sous la torture !!!! L'Algérie n'a pas d'histoire ni de passé!!!!!!! Hé ben dites donc jusqu'où allez-vous pour décimer un peuple et son passé...
Je vais vous dire "pourquoi des milliers de jeunes algériens quittent leur pays et viennent en France
Pacque vous continuez à les coloniser indirectement tout simplement.
Je remercie l'Algérie qui m'a donnée la liberté d'aller à l'école pour apprendre la langue du Colon ; cette langue qui m'a permis aujourd'hui de témoigner contre vous, Je remercie les inventeurs de l'internet et web qui m'ont permis de graver ces quelques lignes au nom de tous les martyres algériens.
Et enfin un proverbe Arabe qui dit "les chiens aboient la caravane passe " c'est la réponse de tous les Algériens à Mr Savelli
Citer | Signaler à l’administrateur
 
 
+1 #9 RE: Réponse au professeur André Savelli, Hôpital du Val de GrâceLuigi chulsu 05-07-2013 00:14
J'ai lu la lettre de Monsieur Savelli et les réponses mais je penses que Monsieur savlli a raison :

L'identité algérienne n'existe pas.

Oui mais Monsieur savelli raconte son " histoire" c'est normal chacun fait et raconte le sienne.

Mais ce que ne dis pas Monsieur Savelli c'est comme le dit Bougnoul la France n'a jamais quitté l'Algérie.

Elle a remplacé ces généraux putschistes par des sous officiers ignares plus sanguinaires, plus ignobles que Bigeard, Salon Lacoste...et les autres.

Seulement ces sous officiers ont prix gout au pouvoir et ils sont devenu les nouveau putschistes et la France ne les contrôle plus. Ils se paye même le luxe de porter le " terrorisme" sur son territoire et lui faire le chantage
et même à la faire taire sur une affaire aussi sensible que l'assassinat des moines...

Ils ont fait de l'Algérie une terre de braconnage économique international ou l'on attrape de gros contrats à coups de fraudes et de surfacturations. Ils ont falsifié l'histoire prostitué la patrie et la religion.

Avec les richesses du sous sol algérien ils ont fondé une entreprise de dispatching de la rente du pétrole et de gaz et ont réussi à acheter le monde entier. Toutes les nations ont la bouche pleine et chacun a sa part et son général: Les Russes, les américains, les allemands, les italiens et même les chinois

Quelques miettes distribuées aux piques assiettes d'algériens du DRS placé comme chef de partie, terroriste, sous préfet, DG d'entreprises et j'en passe te chacun place les siens pyramidalement et le tour et joué.

Le monde entier à la bouche pleine et ne peut parler : Les américains, les français, les russes, les opposants
demandez vous pourquoi y partout on manifeste on chasse les dictature et tout le monde en parle sauf en Algérie.

Et parcequee les dictateurs de l'Algérie et les bourreau du peuple ont acheté tout le monde à l'extérieur et à l'intérieur du pays. : Silence on tue!
si vous ouvrez la gueule vous n'aurez pas vos contrats en fin d'année. Et vous jeunes, intellectuels, femmes, enfants...si vous créer on vous mis en prison et si vous insistez on ajoutera vos noms à la liste des victimes du terrorisme ou des disparus...

La France la pauvre, elle ne peut même plus parler. Pourtant elle sait bien qui a tué les moines.

Alors la France elle essaye comme elle peut de ramasser quelque contrats ici et la...de sauvegarder quelques intérêts et privilèges.

Pourquoi pensez-vous qu'on essaye au Val de Grâce de retaper un outil et périme, rejeté puis réutilisé par les ses officiers nouveau putschistes?

Pourquoi pensez- vous que SaÏd a dragué Hollande en lui offrant deux chevaux pure sang et le droit de passage
pour aller défendre son uranium menacé par les chinois pour recueillir son frère malade rejeté des généraux?

Pourquoi pensez vous qu'il y a eu le coup de Ain amenasse et que des étrangers ont été tués? Et pourquoi pensez vous que mêmes les américains qui ont eux des mort parmi leurs citoyens n'ont rien dit?

Moi je penses et je le redit Monsieur Savelli a raison: l'identité Algérienne n'a jamais existé.

L'état qui devait naitre en 1962 n'est en fait jamais né.

Les tireurs de ficelles sont toujours les mêmes. les colonialistes sont toujours les mêmes mais ils ont évoluer.

Pourquoi voulez vous envoyer des armée pour occuper et des colons pour exploiter quand on peut faire avec quelques khorotos qu'on achète avec quelques enveloppes et des quelques appartements dans nos quartiers.

mais enfin un grand géant arrive. Il est en train de faire aux occidentaux ce qu'ils ont fait dans les pays du tiers monde. Il les mettra sur la planche. Ils sont en train de se faire avoir comme des cons...

J'ai aussi mon histoire mais je la garde pour moi.

Monsieur Savelli continuer à enseigner votre histoire. On bon historien vous savez que l'histoire se refait mais on l'a refait pas.

A bon entendeur salut
Citer | Signaler à l’administrateur
 
 
0 #10 LES AMIS DE LA FRANCEABDELKADER-ALGER. 18-05-2017 18:56
Avec respect et estime pour mes concitoyennes et mes concitoyens
Je connais la raison qui laissent les français humilier les Algériens.
Après l’indépendance de l'Algérie en 1962.
Un homme politique du gouvernement Français avait dit au Général De Gaulle et avec une grande colère.
"Pourquoi vous avez abandonné l'Algérie ?
Et le Général De Gaulle sourit et lui répond.
Je n'ai jamais abandonné l'Algérie je l'ai laissé entre les mains des amis (les D.A.F ) déserteurs de l’armée Française qui sont déjà cités.
Hélas après ces D.A.F qui commencent à disparaitre l'un après l'autre.
Voilà les faucons sous les plumes de colombe et les anges avec une âme de diable qui arrivent.
c'est une vérité qu'il faut accepter.
Merci
Citer | Signaler à l’administrateur